LES CINQ DEFIS DE L'EXPEDITION : LES DEFIS SPORTIFS ET HUMAINS
Aspect sportif
La traversée Est-Ouest de la Cordillera Darwin et les ascensions prévues durant l’expédition constituent des défis sportifs importants, et autant de premières dans le monde de l’alpinisme.

● La traversée entre le Mt Shipton et le Mont Sarmiento dans la partie centrale inexplorée constitue un trajet de plus de 150 km dans cet univers inconnu. Le plus grand parcours jamais réalisé au cœur de ces montagnes. Cette distance effectuée dans un terrain complexe et dangereux ajouté aux conditions climatiques extrêmes constituera un important défi physique

● L’ascension du Mt Shitpton, point culminant, n’a officiellement été réalisée qu’une fois, en 1962.

● Tous les autres sommets réalisés au cours de l’expédition seront des premières mondiales, dans des niveaux de difficultés variés, impossible à définir au préalable. Cependant, notre but ne sera pas de rechercher les voies les plus techniques, la difficulté pour la difficulté ! Il y en aura déjà suffisamment comme cela et notre but est avant tout exploratoire, donc d’aller le plus loin possible.

Aspect humain
Durant plusieurs semaines, Christian Clot a du vivre en autonomie totale, sans secours possible, au cœur d’un territoire inconnu et dans des conditions climatiques hors norme, parmi les plus tempétueuses de la planète.

Comme un marin au milieu d’un océan déchaîné, il a du composé avec un terrain et un climat sans cesse en changement, mouvant comme des vagues.

Persévérer dans un univers torturé !

Le climat a créé un univers particulièrement torturé et mouvant. Les précipitations abondantes modifient la face des glaciers au jour le jour. Il n’est pas rare d’avoir une chute de deux mètres de neige en une seule nuit. Les crevasses s’ouvrent et se referment sans cesse, les sommets, souvent constitués de neige soufflée, modifient leurs pentes et leurs accès. Ces montagnes s’apparentent plus à un océan déchaîné, et les chemins ouverts hier sont tous les jours à refaire et à recréer.

Il faut ainsi être prêt à sans cesse recommencer le travail et à voir des jours d’effort anéantis en quelques heures.

Garder le moral !

Ce terrain et conditions sans concessions, les précipitations et la grande humidité qui laisseront les alpinistes en permanence mouillés seront des problèmes importants pour le moral. C’est ce qui a fait échouer la plupart des tentatives d’exploration de la Cordillera Darwin. Durant deux mois, à deux, dans un isolement total, ils devront se confronter à ces conditions, apprendre à vivre avec. Cela constitue un défi physique, moral et humain important et sans possibilité de tricher. Il faut autant lutter contre soi-même, contre l’abattement ou l’apathie que composer avec l’autre, en proie aux même doutes et peurs. Il faudra savoir gérer ces éléments, et bien d’autres, pour parvenir à notre but.