Partenaires des Mythes du Nil

 Une expédition avec :
spb-logo logo-sef
 

LE NIL

 
 

Le plus mythique de tous les fleuves

 
 
Il n'y a pas un Nil, mais des Nils. Nil Blanc, Nil Bleu, Nil Victoria, Nahr el-Jabal, Nahr al Abyad, ..., ils représentent cependant tous le même imaginaire, la même puissance et respect. Je m'attacherai pour cette expédition au plus long trajet du Nil, celui du Nil Blanc, dont les sources sont encore mal déterminées en dehors du lac Victoria et qui suscitèrent des expéditions de recherches durant plusieurs siècles. Durant la progression du projet et de l'expédition, vous trouverez sur cette page en évolution des informations et données sur le Nil.

 

 

 

Avec ses plus de 6500 Km de long, son bassin versant de 3.2 millions de km² -soit 10% de l’Afrique-, cette colonne vertébrale qui sépare et uni des mondes est le plus mythiques de tous les fleuves.
Il est l’un des plus longs du monde (avec l'Amazone), celui pour lequel la recherche des sources a suscité le plus grand nombres d’expéditions et de débats –encore d’actualité- et la seule richesse pour une grande partie de l’Afrique du nord-est.

Depuis des millénaires, il est sujet de vénérations ou de craintes et il exacerbe les passions. Les plus grands scientifiques se sont penchés sur son lit et les guerres les plus terribles, à l’échelle de villages ou de nations, ont jalonné son histoire. Il représente la vie pour des dizaines d’ethnies qui bordent son cours, des peuples riches de croyances et légendes importantes. Mais ses eaux sont mal partagées et les traités qui en régissent les droits ont oubliés un grand nombre de population.
son haut-bassin a été l’un des plus important marché d’esclaves.

Le Nil, c’est aussi une vie animale, un parcours traversant presque l’ensemble des milieux et de climats, un véritable univers à découvrir…

  nil-satellite-1  

Un Nil, plusieurs fleuves
8113
Vision du Nil Egyptien XIXe

8309827
Pêcheur sur le Nil
  Bien souvent, lorsque l’on évoque le Nil, seul sa partie égyptienne est considérée. C’est en effet la plus connue, la seule véritablement visitée et il est associé à de fabuleux sites archéologiques dont la Vallée des Rois ou les grandes pyramides. Pourtant, le Nil Egyptien ne représente que 15% du parcours du fleuve et une très petite part de son bassin versant. En amont de l’Egypte, il traverse l’Ouganda, le Sud-Soudan et le Soudan (ainsi que l’Ethiopie pour le Nil Bleu) sur des milliers de kilomètres de Montagnes, forêts, marécages ou terres agraires.

Le Nil est séparé en amont en deux fleuves principaux :
  • Le Nil Blanc, dont la source principale est le Lac Victoria, en Ouganda. (le sujet de cette expédition)
  • Le Nil Bleu, dont la source principale est le lac Tana, en Ethiopie.
  • Ces deux fleuves se rejoignent à Khartoum, au Soudan, pour former le Grand Nil qui court ensuite vers l’Egypte.
En partant du lac Victoria, le fleuve se nomme successivement Nil Victoria, Nil Albert, Nahr el-Jabal, Nahr al Abyad (Nil Blanc) pour ses principales appellations. Il en a en réalité des dizaines d’autres, chaque peuple qui le borde ayant nommé le cours d’eau de noms différents.